Dry January ou janvier à sec

Le mois de janvier sans alcool

Le Britanniques ont lancé le mouvement Dry January pour promouvoir et renforcer l’abstinence de l’alcool tout particulièrement après les fêtes de fin d’année bien arrosées. Nos voisins insulaires débutent une période sans alcool le premier lundi qui suit le Nouvel An. Cette année ça démarre le sept janvier. Ceux qui choisissent de suivre le mouvement vont donc essayer de passer 25 jours sans une goutte d’alcool.

Quels seront les bénéfices de cette action ? En premier lieu, presque quatre semaines passées sans alcool permettra de détoxifier l’organisme et lui permettre d’entamer le retour à l ‘équilibre métabolique.

Il faut savoir qu’une consommation chronique et excessive d’alcool est associée à des carences en certaines vitamines et minéraux en raison d’une diminution possible de l’ingestion de nourriture et, dans certains cas, d’une altération de l’absorption, du métabolisme et de l’utilisation des nutriments.

Des personnes consommant régulièrement de l’alcool et en quantité excessive, sont donc menacées de diverses carences vitaminiques et minérales. Les carences concernent généralement les vitamines A, C, D, E, K et les vitamines B et tout particulièrement la vitamine B9, la vitamine B6, la thiamine et la vitamine A. Les carences en minéraux tels que le calcium, le magnésium, le fer et le zinc sont courantes chez les personnes abusant de l’alcool.

Les consommateurs réguliers d’alcool peuvent souffrir de différents maux comme :

  • l’amaigrissement ou au contraire, l’obésité, surtout l’obésité abdominale,
  • la rétention d’eau et des maladies rénales,
  • des maladies hépatiques,
  • les maladies cardiovasculaires,
  • des atteintes neurologiques avec des atteintes neuropsychiatriques graves,
  • une mauvaise cicatrisation des tissus,
  • la rosacée,
  • des maladies du tube digestif,
  • la cécité nocturne,
  • l’affaiblissement du capital osseux etc.

Arrêter de boire de l’alcool devrait permettre une meilleure absorption des nutriments ce qui à plus long terme comblerait des carences. L’arrêt de consommation des boissons alcoolisées peut avoir plusieurs effets bénéfiques davantage visibles à l’œil nu, comme le teint plus clair et une mine plus reposée et même des kilos en moins sur la balance. L’alcool affecte le fonctionnement des reins et du foie entraînant leur mauvais fonctionnement ce qui aboutit à une rétention d’eau et des toxines dans l’organisme. Le foie et les reins qui fonctionnent mieux c’est alors le teint plus lumineux et le corps qui dégonfle. L’alcool étant également très calorique, cesser sa consommation diminue l’apport énergétique ce qui en principe devrait permettre de perdre du poids.

Décider d’arrêter de boire pendant un mois et réussir à s’y tenir permet aussi de savoir que notre consommation d’alcool est sous contrôle. Si on y arrive pas, on peut considérer ça comme une sonnette d’alarme. Alors, prêts à vous soumettre à l’épreuve ?