Accueil Aliments Manger du poisson, mais lequel choisir ?

Manger du poisson, mais lequel choisir ?

Les autorités de la santé publique recommandent depuis des lustres de consommer du poisson deux fois par semaine. Ça tombe bien, le poisson c’est bon ! Rares sont les personnes qui n’aiment pas le poisson sous aucune forme. Les qualités du poisson sont nombreuses. Sa chair est source de protéines de très bonne qualité et en général il contient moins de matières grasses que la viande rouge, surtout s’il s’agit des poissons dits maigres.

Les poissons gras comme les anchois, le flétan, le hareng, le maquereau, les sardines ou le saumon contiennent des graisses excellentes pour la santé, car elles apportent des acides gras oméga-3, dont notre corps a besoin, sans pouvoir les produire lui-même. Les oméga 3 sont réputés pour prévenir les maladies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer, et ont un fort pouvoir anti-inflammatoire.

Hormis les oméga 3, les poissons sont riches en vitamines, surtout celles du groupe B, la vitamine D et la vitamine E. Il contiennent également de précieux oligoéléments, comme le fer, l’iode, le magnésium, le phosphore, le sélénium ou le zinc.

Comme dans toutes les matières, l’excès n’est pas bon. Certains poissons contiennent des polluants de toutes sortes comme des métaux lourds, les PCB, les dioxines. Il faut donc les choisir avec soin et consommer avec modération. Les poissons sauvages sont un bon choix, surtout ceux péchés en océan Atlantique, dans des eaux en principe moins polluées que les eaux douces ou des eau de mers. On peut aussi adopter la règle du changement fréquent pour ne pas être exposé aux mêmes polluants à chaque fois.
Les poissons qui accumulent le plus de mercure dans leur chair sont le bar, le brochet, la dorade, l’empereur, le flétan, le grenadier, la lotte, la raie, le sabre ou le thon.

Le mode de cuisson a son importance. Il vaut mieux choisir la cuisson douce au four ou à la vapeur, car cuisinés dans de l’huile, les bonnes graisses du poisson se mélangent avec la graisse de la friture pour finir dans l’évier ou à la poubelle.

Le poisson frais est à privilégier ou surgelé sur le lieu de pêche. Les poissons en conserve peuvent contenir du bisphénol A, dont est revêtu l’ intérieur de la boîte. Les poissons fumés quant à eux, contiennent des quantités de sel et des substances nocives provenant de la fumée.

La liste des produits de la famille des poissons et plats à base de poisson

Cliquez sur un aliment pour afficher l’ensemble de ses informations nutritionnelles.

Poissons crus

Poissons cuits

Poissons panés ou en beignets

Poissons fumés

Poissons en boîte

Autres produits à base de poisson