Contre les coups de froid, aidez-vous des médicaments naturels !

Les moyens naturels pour combattre les microbes, des antiviraux, antibactériens, antiprotozoaires, anti-inflammatoires ... dans votre cuisine!

L’hiver frappe à nos portes et avec lui, les infections hivernales. Bien sûr, on peut se soigner de manière traditionnelle, avec des cachets et sirops achetés en pharmacie. Mais pourquoi ne pas penser plutôt à la prévention, en écrasant toute invasion microbienne dans l’œuf ? Pour ce faire, la nature nous offre un large éventail de médicaments naturels, aux propriétés étonnantes. Utilisez des antiviraux, antimicrobiens, anti-inflammatoires naturels ! Les inclure dans votre régime hivernal vous aidera à éloigner les microbes ou, si toutefois vous attrapez une infection, de mieux les combattre et de guérir plus vite. Passons en revue les remèdes naturels les plus connus.

l'ail

1. L’ail

L’ail (Allium sativum) est le bulbe comestible d’une plante potagère vivace de la famille des liliacées. Il était traditionnellement utilisé à des fins médicinales depuis de millénaires par des habitants de nombreuses régions du monde. L’ail possède des propriétés antibactériennes, antivirales, antiprotozoaires et antifongiques. Il est réputé pour aider à combattre efficacement le rhume, les infections hivernales, les gastro-entérites et même la grippe. L’ail est également un allié précieux pour combattre l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle et le rhume, ainsi que pour prévenir le cancer et d’autres maladies.

la cannelle

2. La cannelle

La cannelle est une épice provenant de l’écorce intérieure d’une des espèces de cannelier. La cannelle est utilisée comme épice et comme médicament traditionnel depuis des siècles. La cannelle possède des propriétés anti-inflammatoires, antimicrobiennes et antioxydantes. Sa consommation régulière stimule le système immunitaire. L’inclure dans notre alimentation permet de baisser le taux du mauvais cholestérol. Elle joue également un rôle dans la prévention des tumeurs et a un effet bénéfique sur le système cardiovasculaire. De plus des études ont démontré que la cannelle, capable de baisser le taux de sucre dans le sang, peut agir comme l’insuline et augmenter l’effet de celle-ci pour stimuler le métabolisme du glucose cellulaire.

la cardamome

3. La cardamome

La cardamome (Elettaria cardamomum) est une plante herbacée vivace, originaire d’Asie du Sud-Est. Ses grains séchés et réduits en poudre sont utilisés comme épice, mais également à de fins médicinales en raison de ses nombreuses vertus. En effet, la cardamome présente des effets antiseptiques, antimicrobiens, antibactériens et antifongiques. Dans la médecine traditionnelle, elle est utilisée pour entretenir une bonne hygiène buccale et lutter contre les infections de la cavité buccale. Possédant un goût légèrement piquant, agréable et rafraîchissant, la cardamome stimule également la salivation, ce qui en fait une alliée idéale pour lutter contre la mauvaise haleine et des infections de la zone buccale.

le clou de girofle

4. Le clou de girofle

Originaire d’Indonésie, le clou de girofle est l’une des épices les plus précieuses. Il est utilisé depuis des siècles comme agent de conservation des aliments et à de nombreuses fins médicinales. Cette plante représente l’une des sources les plus riches en composés phénoliques et présente un potentiel important pour les applications pharmaceutiques. L’activité antioxydante et antimicrobienne du clou de girofle est supérieure à celle de nombreux fruits, légumes et autres épices. Il agit comme un antiviral, antibactérien et antifongique. Le clou de girofle est également connu pour son action analgésique et l’antispasmodique. On l’utilisait depuis des siècles pour combattre les maux de dents, des douleurs articulaires et des spasmes musculaires.

le curcuma

5. Le curcuma

Le curcuma (Curcuma longa) est une plante apparentée au gingembre aux propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Il est cultivé en Asie et en Amérique centrale. Sa tige souterraine appelée le rhizome, séchée est transformée en poudre est utilisée à des fins culinaires, mais aussi médicinales. Historiquement, le curcuma a été utilisé en médecine ayurvédique, principalement en Asie du Sud, pour de nombreuses affections, notamment les problèmes respiratoires, les rhumatismes, les douleurs intenses et la fatigue. Aujourd’hui, le curcuma est toujours utilisé dans les médecines naturelles pour prévenir et soigner l’inflammation, l’arthrite, des problèmes d’estomac, de peau, de foie et de vésicule biliaire, le cancer et d’autres problèmes de santé. La curcumine, le pigment principal du curcuma, pourrait également être bénéfique dans le traitement de la maladie d’Alzheimer, la polyarthrite rhumatoïde et les cancers de la prostate et du côlon.

le gingembre

6. Le gingembre

Le gingembre (Zingiber officinale) est une plante originaire d’Inde à fleurs vert-violet. Il possède une tige souterraine parfumée, appelée rhizome. Le rhizome de gingembre est utilisé depuis l’antiquité pour soigner divers maux en raison de ses étonnantes qualités. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, antiémétiques (il agit contre les vomissements et les nausées), anti-apoptotiques (il contrôle l’apoptose, la mort programmée des cellules), antihyperglycémiques et anticancéreuses. Il a été démontré également que le gingembre améliore la cicatrisation des plaies en association avec le curcuma, lui-même doté de puissantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Le gingembre est toujours utilisé dans la médecine naturelle pour soigner les migraines, l’arthrite, la gingivite, les accidents vasculaires cérébraux, les ulcères, la constipation, le diabète et les nausées. Il aide à combattre le rhume, les coups de froid et même la grippe.

l'origan

7. L’origan

L’origan (Origanum vulgare L.), comme le thym, est une plante aromatique originaire du bassin méditerranéen utilisée comme épice et à des fins médicinales. L’origan est reconnu pour son rôle thérapeutique potentiel en raison de ses propriétés diaphorétiques (permet d’augmenter la transpiration), carminatives (favorise l’expulsion des gaz intestinaux, tout en réduisant leur production), antispasmodiques, antiseptiques et toniques. Origan est également un antioxydant et présente une action antimicrobienne. Certains rapports traitent de ses effets antimutagènes et anticarcinogènes. Les principaux composés de l’huile essentielle d’origanum sont le carvacrol et le thymol. Elle possède des propriétés antimicrobiennes, antifongiques et antioxydantes.

le romarin

8. Le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis L.) est une plante originaire de la région méditerranéenne, maintenant largement répandue dans le monde entier, principalement en raison de ses utilisations culinaires, médicinales et commerciales. L’exploitation industrielle du romarin pour la conservation des aliments et comme additif antioxydant naturel est attribuée à ses constituants phénoliques. Le romarin possède également des pouvoirs l’antimicrobiens, anti-inflammatoires et chélateurs des métaux. Les diterpènes contenus dans romarin possèdent un potentiel thérapeutique pour les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

le safran

9. Le safran

Le safran est une épice obtenue à partir des stigmates séchés de la plante Crocus sativus. Ses propriétés médicinales sont multiples. Le safran est reconnu anticancéreux, antidépresseur, anticonvulsif, anti-ischémique (lutte contre un mauvais apport sanguin artériel dans les tissus), anti-hypertenseur, anti-génotoxique (empêche les mutation génetiques) et antidote (par exemple contre le venin de serpent, le diazinon, l’acrylamide ou l’acroléine), antitussif, hypolipidémique (baisse le taux de lipides dans le sang), antioxydant, analgésique et anti-inflammatoire. Sa consommation aide à prévenir les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer. Dans la médecine traditionnelle de nombreux pays, le safran était utilisé à diverses fins, pour son pouvoir antibactérien, antiseptique, antifongique, immunostimulant, antiflatulent, stimulant cardiaque, diurétique et bien d’autres. L’inclure à notre alimentation présente donc d’innombrables bénéfices.

le thym

10. Le thym

Le thym (Thymus vulgaris L.) est une plante aromatique de la flore méditerranéenne couramment utilisée comme épice et à des fins médicinales. Comme d’autres espèces de thymus, le thym est traditionnellement utilisé pour ses effets antiseptique, antispasmodique et antitussif. De plus, le thym possède des propriétés antimicrobiennes, antifongiques, antioxydantes et antivirales. L’huile essentielle de thym est un mélange de monoterpènes dont l’un des composés est un thymol terpénoïde naturel. Le thymol présente de multiples activités biologiques, notamment anti-inflammatoire, immunomodulateur, antioxydant, antibactérien, antifongique et anti-radicalaire, c’est à dire qu’il est capable de neutraliser des radicaux libres jouant ainsi un rôle de défense au sein de la cellule.